Focus sur l’EMC et sa mécanique intelligente



Récemment, je vous parlais de montre futuriste avec la Spacecraft. Cette fois, je vous emmène dans une tout autre dimension, plus sophistiquée et plus technique avec l’EMC (Electro Mechanical Control) d’Urwerk, une marque horlogère avant-gardiste qui cherche toujours à repousser les limites du possible. Ce nouveau chronographe se dote d’un calibre mécanique associé à un instrument de mesure électronique intégré qui ajuste la performance de son mouvement !

Focus sur l’EMC et sa mécanique intelligente !

Une mécanique élaborée

 Vous l’aurez surement compris, une montre de précision s’équipe souvent d’une mécanique fiable et performante. Pour sa part, l’EMC est plus sophistiqué et propose de découvrir une mécanique qui peut être modulée et ajustée à volonté par son possesseur afin qu’il dévoile des performances chronométriques plus avancées. En intégrant un instrument de mesure électronique à une montre mécanique, Urwerk est le premier à s’aventurer dans la création de chronographe élaboré qui permet à son possesseur d’intervenir sur les mécanismes de sa montre, et ce, depuis un simple bouton de régulation sis à l’extérieur de la montre. Vous pourrez ainsi ajuster les paramètres extérieurs, tels que la chaleur et les pressions sur le mécanisme balancier-spirale selon votre guise.

Focus sur l’EMC et sa mécanique intelligente !

Les performances chronométriques de l’EMC ont été testées sur 5 positions durant un cycle de 30 jours afin qu’il réponde au mieux aux  exigences d’une montre de précision. Par ailleurs, la marque a choisi d’utiliser des matériaux nobles pour sa conception. Vous trouverez alors un balancier en ARCAP, un alliage disposant de propriétés anticorrosives et non magnétiques que l’on retrouve sur d’autres chronographes de la marque d’avant-garde.

Un design résolument futuriste

Focus sur l’EMC et sa mécanique intelligente !

Si d’habitude, je ne porte pas mon attention sur les montres au design trop chargé, avec l’EMC, même si le cadran rappelle l’apparence d’un tableau de bord, je suis sous le charme.  Ce petit côté « Racing » qui se compose de quatre cadrans aux utilisations distincts. Le premier à droite compte les secondes tandis que le deuxième à gauche affiche la performance de l’EMC en seconde par jour. En dessous, l’on remarque la réserve de marche de la montre et le cadran en bas à droite indique l’heure standard avec les minutes et les secondes. Outre ces quatre écrans qui se remarquent d’emblée, vous remarquerez que les lignes de l’EMC ont été dessinées de manière à lui accorder un certain aérodynamisme. Vous trouverez également au dos de la marque une glace saphir qui laisse entrevoir le mouvement maison, un calibre manufacture signé par Urwerk et qui répond aux normes de qualités les plus exigeantes en termes de montres de précision. Son moteur s’apparente à un double barillet monté en vertical sur un seul axe qui permet au chronographe d’afficher une réserve de marche de plus de 80 heures.

Focus sur l’EMC et sa mécanique intelligente !

Cette petite merveille de la technologie est le fruit de plusieurs années de recherche. Mixte, l’EMC s’adaptera aussi bien sur le poignet d’une femme que d’un homme. Pour ma part,  j’apprécie l’idée d’une montre interactive dont les performances peuvent être ajustées par son possesseur. Avis aux amateurs de hautes technologies, l’EMC marque l’avènement des montres de mécaniques intelligentes !

Il n’y aura que 55 exemplaires de la montre qui vaut a ce jour 108,000 Francs Suisse (88198.31 Euros)